Battlestar Galactica

View previous topic View next topic Go down

Annonce Battlestar Galactica

Post by Alex on Sat 5 Jan - 23:05

Mini-série de Ronald D. Moore réalisée par Michael Rymer d’après la série de Glen A. Larson.



C’est en réaction au succès planétaire de Star Wars que Glen A. Larson se lance, à la fin des années 70, dans la production d’une saga de science fiction d’imprégnation biblique, retraçant l’exode de l’humanité à la recherche de sa Terre promise. Enorme succès au près du public, la série, abandonnée après une vingtaine d’épisodes pour d’obscures raisons financières, sera pourtant complétée par une seconde époque, Galactica 1980 qui, sur le fond comme sur la forme, reste une séquelle assez inutile. Toujours est-il que Richard Hatch (principalement connu pour son rôle du capitaine Apollo) cherchant à renouer avec sa gloire passée, harcelait depuis des années les studios américains avec un projet de revival du show présenté sous la forme d’une bande-annonce particulièrement attractive, Battlestar Galactica : The Second Coming.

Loin d’être saugrenue, son idée va germer dans la tête des pontes du Sci-fi Channel qui vont finalement s’en emparer pour remettre le concept original au goût du jour. Résultat, une mini-série événement produit avec l’espoir non dissimulé de réitérer, 25 ans après, l’exploit de Glen A. Larson et poursuivre, après ces deux téléfilms, l’épopée du Galactica par le biais d’une série classique. Le projet est donc confié à Ronald D. Moore, un spécialiste du genre puisque, depuis près de 20 ans, le scénariste exerce sa plume sur Star Trek Next Generation, Deep Space Nine et Voyager ainsi que Roswell, Good versus Evil ou encore Carnivale.

En tout cas, si ce dernier, assisté de Michael Rymer (La reine des Damnés) à la réalisation, reprend dans les grandes lignes la trame de la version originale, il nous propose une vision résolument moderne, réaliste (pour autant que l’on puisse parler de réalisme avec un space-opera) et moins bibliquement connotée de la saga. Mais, le ton, le design et les effets spéciaux ne sont pas les seuls changements apportés au concept original. Cette fois, les Cylons ne sont pas l’héritage d’une ancienne civilisation désormais disparue, mais une création de l’espèce humaine qui, après une guerre et des années d’exil, décide de revenir exterminer ses géniteurs.

De plus, durant cette période, les cyborgs ont considérablement évoluées et, outre un arsenal qui surclasse celui du peuple de Kobol, des modèles d’apparence humaine sont infiltrés parmi la population. C’est d’ailleurs grâce au charme du modèle numéro 6 que les cyborgs parviennent à réaliser leur funeste dessein, la somptueuse créature synthétique (Tricia Helfer) ayant séduit le Dr Gaïus Baltar (James Callis) pour infiltrer le réseau informatique de la défense et permettre aux siens d’attaquer simultanément les 12 planètes colonies des humains. Car si, bien entendu, on retrouve les principaux personnages de la série mythique, Ronald D. Moore a néanmoins sérieusement refondu le creuset original pour présenter des personnages fouillés et moins manichéens. En plus d’un Baltar victime d’être coupable, l’esprit hanté par Numéro 6, on découvre un commandeur Adama (Edward James Olmos) moins « sage » que son illustre prédécesseur (Lorne Greene), un militaire pragmatique que les circonstances vont amener à surpasser son tempérament de guerrier pour embrasser le rôle de protecteur de l’humanité.

De la même façon, son fils, le capitaine Apollo (Jamie Bamber) n’est plus le parfait gentilhomme des origines mais un soldat intègre, partagé entre ressentiment et admiration pour son père. Quant à Boomer (Grace Park) et Starbuck (Katee Sackhoff), ils ont tout simplement changé de sexe. Si cela devrait faire bondir les intégristes de la série originelle, Starbuck, véritable icône gay en devenir, est finalement le personnage le plus proche de son modèle, une joueuse casse-cou fumeuse de cigare et un as du pilotage, dont les rares apparitions ponctuent les 3 heures de la mini-série d’instants héroïques aux accents nostalgiques. En tout cas, si les fans purs et durs du Battlestar Galactica de 1978 crieront probablement au blasphème, les autres, jeunes amateurs de space-opera ou plus anciens ayant gardés l’esprit ouvert, devraient se régaler de cette « résurrection » qui, loin de se présenter comme un divertissement tout public, s’affirme plus sombre et plus adulte que son ancêtre et n’hésite pas à aborder le sexe de façon explicite.

L’intrigue est solide, les personnages consistants et la narration, quoiqu’un peu bavarde dans le premier volet, alterne habilement moments intimistes, chroniques de guerre et séquences de grande intensité émotionnelle, subtilement ambiancées par la partition de Richard Gibbs (un ancien du groupe Oingo Boingo comme Danny Elfman). Si les effets spéciaux numériques s’avèrent perfectibles, les séquences spatiales proposent quelques affrontements spectaculaires où la puissance des Cylons se montre impressionnante. Le tout se terminant sur une révélation à l’effet de cliffhanger. Après une première saison comprenant 13 épisodes, la série se voit relancée pour une saison 2 et 3. La quatrième saison devra clore la série avec la découverte de la Terre et la fin éventuelle d'une longue exode pour la flotte des derniers survivants des douze colonies devant les mener vers un affrontement final contre les Cylons.

DISTRIBUTION :

Edward James Olmos (Commander William Adama), né le 24 février 1947 dans le quartier de Boyle Heights, à Los Angeles Est, c’est à dire dans le quartier populaire, loin des fastes de Hollywood. Dans sa rue vivaient des familles d’origines et de races différentes ; cela a permis très tôt à Edward d’apprécier la diversité parmi les hommes et les richesses de chaque culture. La mère d’Edward, Eleanor, d’origine mexicaine, a rencontré son père, Pedro Olmos, pendant un séjour à Mexico. Ils sont revenus aux Etats-Unis, se sont mariés et ont eu trois enfants : Peter, Edward et Esperanza.

Mary McDonnell (Laura Roslin), née le 28 avril 1952 à Wilkes-Barre, Pennsylvanie, aux Etats-Unis, mais elle a grandi à Ithaca dans l’Etat de New York. Elle y a fait ses études à l’Université d’Etat de Fredonia. Elle mesure 1,72 m. Elle est brune et a des yeux verts. Elle est mariée à Randle Mell, acteur lui aussi. Elle a deux enfants : Olivia et Michael.

Katee Sackhoff (Lieutenant Kara ’Starbuck’ Thrace), De son vrai nom Kathryn Ann Sackhoff, Katee est née le 8 avril 1980 à Portland dans l’Orégon, aux Etats-Unis. Son père fait des études de terrain en vue de leur lotissement et sa mère coordonne un programme d’anglais seconde langue. Katee a un frère aîné. Elle mesure 1,69 m ; elle a un tatouage japonais, symbole du mot « choix ».

Jamie Bamber (Capitaine Lee ’Apollo’ Adama), de son vrai nom Jamie St John Bamber Griffith. Il est né le 3 avril 1973 à Hammersmith, un quartier de Londres (Royaume Uni).
Son surnom est Bambini. Il mesure 1,75 m - il est blond - il a les yeux bleus. Il parle l’anglais, le français et l’italien. Il aime le rugby, le golf, monter à cheval, faire du ski, la danse et le rap. Il fait aussi de la course à pied. En 2002, il a couru le marathon de Londres en moins de 3 heures. Son père, Ralph est Américain ; sa mère, Elisabeth est native d’Irlande du Nord. Il a une sœur, Anastasia Griffith, actrice, un frère plus jeune que lui, et quatre demi-frères issus du 1er mariage de son père. La famille de Jamie a vécu en France pendant plusieurs années. Jamie a fréquenté une école bilingue à Paris jusqu’à son retour en Angleterre à l’âge de 8 ans.

James Callis (Dr. Gaius Baltar), né le 4 juin 1971 à Londres où il a grandi. Il a d’abord fréquenté la « Harrow School » dans le Nord-Ouest de Londres. En 1990, il entre à l’Université de York pour étudier l’anglais et la littérature comparée. Il est diplômé en 1993. Puis il entre à la célèbre « London Academy of Music and Dramatic Arts » d’où il sort diplômé en 1996.

Tricia Helfer (Numéro 6), Patricia Helfer est née le 2 janvier 1974 à Donalda dans la province d’Alberta au Canada, où elle a grandi dans la ferme de ses parents. Elle mesure 1,78 m. Ses cheveux sont blonds. Elle a les yeux bleus. Ses mesures sont 86-61-86 (ou 89 selon les sources). Elle avait 17 ans et faisait la queue devant le cinéma quand Kelly Streit, recruteur d’une agence de mannequins, l’a découverte et l’a envoyée à New York. L’année suivante, en 1992, Tricia a gagné le « Concours Ford du Super Mannequin Mondial » ; puis elle a été engagée par l’agence de mannequins « Elite ». Elle a défilé pour Givenchy, Christian Dior, Claude Montana et Emanuel Ungaro. On a pu la voir en couverture des magazines « Elle » en août 93, « Amica Italia » en novembre 96, « Cosmopolitan » en juillet 98 et « Vogue ».

Callum Keith Rennie (Leoben Conoy),

Grace Park (Lieutenant j.g. Sharon ’Boomer’ Valerii), née le 8 avril 1980, c'est à dire le même jour que Katee Sackhoff. Née à Los Angeles en Californie, elle a grandi au Canada. Elle est d'origine coréenne.
Elle a un diplôme de psychologie. Elle parle l'anglais, le coréen, un peu le français et un peu le cantonais ; elle apprend l'espagnol. Elle aime les sports extrêmes comme le snowboard ; elle adore également les voyages et la danse. Elle était mannequin avant d'être actrice.

Michael Hogan (Colonel Paul Tigh), né à Kirkland Lake dans la province de l’Ontario au Canada. Il est marié à l’actrice Susan Hogan. Ils on trois enfants : Jennie Rebecca née en 1971, Gabriel né en 1973 et Charlie né en 1983. Michael Hogan est un acteur très connu et respecté au Canada.

Matthew Bennett (Aaron Doral), né le 9 avril 1968 à Toronto (Ontario, Canada). Il est marié depuis 1977 avec l'actrice Brittaney Bennett (connue également sous le nom de Brittaney Edgell). Ils habitent Vancouver.

Paul Campbell (Billy Keikeya), né le 22 juin 1979 à Vancouver, en Colombie britannique. Il grandit dans une ville retirée au bord de l'océan où son père possède un magasin de bois. Durant sa scolarité, il passe la plupart de son temps au coin. A la fin de ses études, il intègre une école de théatre. Il est repéré par un agent alors qu'il joue dans une pièce musicale et commence ainsi sa carrière d'acteur.

Aaron Douglas (Chef mécanicien Tyrol), Né le 23 août 1971 à Vancouver (Colombie britannique au Canada), Aaron Douglas a toujours voulu devenir acteur. A la fin de ses études, il ne va pas à l'université et essaie divers petits boulots qui lui confirment bien ses ambitions. Il finit par aller au William Davis Center à Vancouver pour faire des études d'acteur. Au bout d'un an, il démarre sa carrière. Depuis, on a pu le voir dans de nombreux films, téléfilms et séries.

Lorena Gale (Prêtresse Elosha), Lorena Gale est née à Montreal. C'est une lauréate de prix en tant qu'actrice c'est aussi une réalisatrice et une scénariste émérite. Pour son premier rôle "Angelique" est une pièce qu'elle a écrite. Ce rôle, pour lequel elle a été nominée 8 fois aux Audelco Awardselle, l'a fait monter sur les planches du Detroit Repertory Theatre et, à Broadway, sur celles du Manhattan Class Company Theatre.

FICHE TECHNIQUE :

Réalisation : Michael Rymer Scénario : Ronald D. Moore d’après la creation de Glen A. Larson Producteur : Harvey Frand Producteur exécutif : David Eick, Ronald D. Moore Consultant de production : Michael R. Joyce, Glen A. Larson Musique originale : Richard Gibbs Musique additionnelle : Bear McCreary Image : Joel Ransom Montage : Dany Cooper Distribution des rôles : Heike Brandstatter, Eric Dawson, Carol Kritzer, Coreen Mayrs, Robert J. Ulrich Création des décors : Richard Hudolin Création des costumes : Deborah Everton Son : Daniel Colman Effets visuels : Kristen Branan Production : Aces & Eights Productions, The Sci-Fi Channel Distribution : The Sci-Fi Channel

Venez parler de cetteb série dans ce topic lui étant dédié.

Pour ma part ayant vu le pilote et les 3 premières saison, je suis très impatient de découvrir la quatrième et dernière saison qui clôturera cette magnifique série avec la découverte de la 13éme colonie, la Terre. Que va-t-il se passer dès que la flotte des derniers survivants humains trouveront enfin la Terre ? Qu'est-ce qui les attend sur la planète et que va-t-il se passer avec les Cylons une fois qu'ils débarqueront sur notre planète ?

Quelques clips vidéo merveilleusement réalisés par des fans de la série :


BSG TO THE RESCUE SEASON 3 Version 1 :

BSG TO THE RESCUE SEASON 3 Version 2 :

Un clip introduisant dans l'ordre chronologique des extraits de quelques scènes du pilote, de la saison 1, saison 2 et saison 3 :

Et enfin un clip de 6'55" sur la finale de la saison 3 :

Alex
Administrator
Administrator

Male
Number of posts : 47
Age : 47
Localisation : France - PARIS
Humeur : Comme un poisson dans l'eau
Registration date : 01/01/2008

View user profile http://jackybracamontes.forum-actif.net/

Back to top Go down

View previous topic View next topic Back to top

- Similar topics

 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum